Que ce soit nos amis ou des internautes, la question « mais quel matériel photo vous utilisez? » revient assez régulièrement. Nous allons essayer de répondre à cette question dans cet article dédié au matériel que nous emportons en voyage. On espère que cela vous aidera à ramener de jolies photos de voyage

Un peu d’histoire…

Côté marque, je suis toujours resté fidèle à Nikon. Pourquoi? Simplement parce qu’à l’époque seul Nikon assurait la compatibilité totale de leur parc d’objectifs argentiques avec les boitiers numériques (moyen format 16 × 24 mm DX ou plein format 24 x 36mm FX). En clair : beaucoup d’objectifs de très bonne qualité pour pas cher sur le marché de l’occasion.

story.png

Pour la petite histoire, si vous étiez chez Canon, vous deviez racheter tout votre matériel… j’étais totalement contre ce genre de politique commerciale et vu l’investissement financier, le choix était vite vu! Après choisir entre Nikon, Canon, Sony ou Fuji… c’est une histoire de goût et de couleur.

J’ai commencé par un setup sans prétention avec un boitier reflex amateur (Nikon D80 16×24 mm – DX) d’entrée de gamme que j’ai gardé 5/6 ans. Aujourd’hui l’équivalent doit être le D7200. Je ne voulais pas trop investir sur le boitier car je voulais :

1. valider que j’accrochais à la photo

2. garder un peu de budget pour m’acheter un bon objectif lumineux

J’ai donc opté pour un zoom Standard TAMRON 17-50mm f2.8 (ce qui est l’équivalent d’un 24-70mm plein format). J’en étais très content car j’avais de jolis flou sur les portraits et je pouvais enfin faire des photos en intérieur : plus de flash! victoire!

Avec le temps, je me suis rendu compte que je n’arrivais pas à faire les photos que je voulais. Celle ou les yeux sont nets et le nez flou par exemple ou celles ou vous prenez un objet et seul quelques centimètres sont nets sur la photo. J’ai donc investi dans une focale fixe pas trop chère sur le marché de l’occasion : un 50mm f1.4.

50mm lense.png

Passer aux focales fixes à très grande ouverture (c’est à dire un f petit) amène dans une autre dimension. Les photos sont dynamiques, piquées, et attire vraiment le regard sur ce que vous avez voulu mettre en valeur. Rien à voir avec les zooms : même les plus lumineux. En plus j’ai beaucoup évolué grace à cet objectif car étant dépourvu de zoom, j’ai appris à me déplacer pour cadrer mes photos.

 

wideAngle.pngAprès quelques citybreaks en Europe, je commencais à être frustré de ne pas pouvoir prendre les monuments, les batiments ou certaines ruelles étroites. J’ai donc économisé pour m’offrir un super grand angle. J’ai opté pour un tokina SD 11-16mm DX f2.8. Le meilleur rapport qualité prix! Autre avantage : il permet de visser des filtres circulaires dessus. Je l’utilise toujours même sur un boitier plein format.

 

waterfall setup.pngPuis j’ai eu envie de tester les longues expositions pour faire des filés de cascades, de lacs, de nuages et donc je me suis équipé d’un trépied Manfrotto 190XPROB, d’une rotule 496RC2 et d’un filtre ND400.

 

telelense.png

Puis avec kahina nous avons revendu du matériel pour s’équiper de manière plus professionnelle et la famille c’est encore agrandie avec les télé-objectifs fixes et zoom… puis j’ai voulu gérer et maitriser les éclairages artificiels pour améliorer ma technique pour les portraits. Je me suis doté d’accessoires pour faire de la photo Studio strobiste (diffuseur / réflecteurs / flash…). Là encore, une révélation concernant la gestion de la lumière qui a affuté mon oeil sur les plans  indoor mais aussi outdoor.

Bref, il faut donc comprendre que la photo c’est une passion sans fin et un investissement qui se fait petit à petit en fonction de son budget, de ses envies, et de ce que l’on veut capturer comme image!

Au final, quel matériel nous suit en voyage?

Autant prévenir tout de suite: nous sommes plutôt chargés. Mais les fois où nous sommes partis avec moins de matériel ou du matériel plus léger mais de moins bonne qualité, nous revenions frustrés soit de ne pas avoir eu le bon objectif au bon moment soit du manque de brillance des photos… Quand on aime, on ne compte pas!

gear.png

2 Boitiers

Nous partons toujours avec deux boitiers : un D610 et un D750. Pourquoi?

  1. cela permet de changer de focale rapidement sans avoir à retirer son objectif du boitier et suivant les conditions climatiques cela est bien plus que du confort
  2. on a pas besoin de se battre pour prendre une photo et
  3. en cas de casse ou de panne on a toujours un boitier de backup.

3 Objectifs

  • une focale fixe 50mm f1.4 : très pratique pour
    • les photos de scène de vie
    • les étales de marchés
    • prendre du détail avec un superbe bokey (flou d’arrière plan)
  • un super grand angle 11-16mm f2.8 : obligatoire pour
    • l’architecture
    • les scénes de rue, d’actions
    • ou prendre les paysages.
  • un télé-objectif (80-200mm f2.8 et/ou 70-300mm f4.5-5.6) : indispensable pour
    • les paysages à perte de vue (la compression des images qu’il offre est irremplacable),
    • les animaux,
    • le détail en ville et
    • les portraits bien sur

1 drône

  • un DJI maavic pro : sans doute le meilleur drône du marché. Petit, léger, bonne autonomie. La qualité des videos et des photos est terrible. En plus il shoote en RAW, que demander de plus?

Quelques accessoires

  • un trépied compact :  un gorilla pod et/ou un Manfrotto befree carbone
  • des filtres HOYA Pro: UV, ND, polarisant
  • un stabilisateur électronique (ou gimball)
  • du matériel d’entretien et parfois un flash

Nous allons prochainement rédiger un article sur les accessoires que l’on utilise et leur utilité.

Quelques liens utiles pour choisir son matériel photo

links2

Posted by:mytripfab

Laisser un commentaire