F4.5-5.6, 70-200mm, VR, HSM… Décrypter les sigles des objectifs peut devenir un véritable cauchemar lorsque l’on débute en photographie! Entre le type d’objectif, la longueur de la focale, son ouverture… Difficile d’y voir clair. On va essayer de vous aider à comprendre 5 notions élémentaires pour choisir son objectif.

lenseSpecs

La focale « mm » (ou zoom)

Exprimée en millimètres, la focale d’un objectif indique le niveau d’agrandissement de votre sujet par rapport à votre vision quand vous allez le photographier. Plus simplement : c’est le niveau de zoom ou d’agrandissement.

Il faut savoir que :

  • Plus la focale est petite, plus l’angle de vision est large, plus vous verrez de choses dans votre objectif (fish-eye, grand angle)
  • Plus la focale est grande, plus l’angle de vision est serré, plus vous « zoomez » moins vous verrez de choses dans votre objectif (télé-objectifs)

focal-length-mm3.jpg

Pour aller plus loin

  • Notion de zoom
    • Si la focale est variable, on parle alors de zoom. Un 17-50mm correspond a un zoom 3x au sens « grand public » du terme (comme on le voit trop souvent sur les autocollants marketing des petits appareils). Cela ne veut pas dire que cela grossit 3 fois ce que l’on voit mais que le ratio entre la plus petite focale 17mm et la plus grande focale 50mm est de 3 (50mm / 17mm = 3x)
    • La vision de l’œil humain correspond à une focale de 50 mm pour un capteur plein format  et environ 35 mm pour un reflex moyen format. Donc avec un 70mm sur un boîtier moyen format on a un agrandissement x2 par rapport à notre vue.
  • La longueur focale est la distance entre le capteur du boîtier et le centre optique de l’objectif. Elle est toujours indiquée pour un capteur plein format (24×36mm ou FX / Full Frame chez Nikon)

L’ouverture « f » (basse lumière + effet de flou)

Il s’agit tout simplement la quantité de lumière que votre objectif laisse rentrer dans l’appareil. Exprimée par le sigle « f », il faut retenir que plus le chiffre est bas, plus l’objectif sera plus lumineux. Et plus l’objectif est lumineux, mieux c’est!

  1. Vous obtiendrez de beaux effets de flou d’arrière plan (on parle aussi de bokey ou de profondeur de champ)
  2. Vous pourrez prendre des photos nettes en basse lumière sans utiliser un flash ou perdre de la qualité d’image en augmentant la sensibilité du boîtier (ISO)

=> Privilégiez les objectifs avec une ouverture de f2.8 ou moins

aperture2

Pour aller plus loin

  • L’ouverture décrit la luminosité maximale de l’objectif lorsque le diaphragme en iris est totalement ouvert.
    • f/1.2, f/1.4, f/1.8, f/2, f2.8 pour les objectifs lumineux et
    • f/4, f5.6 ou plus pour les autres
  • Les zooms de bonne qualité proposent une ouverture constante quelque soit la focale utilisée.

Le piqué (qualité d’image)

On entend souvent parler de piqué d’une image ou de piqué d’un objectif. Plus le piqué d’une image sera important, plus l’impression de qualité de l’image sera grande : netteté des détails, contraste, micro-contraste, définition…

=> Il n’existe aucune nomenclature pour définir le piqué d’une image, il faudra donc tester, lire des revues ou voir sur pbase ce que l’objectif a dans le ventre.

A noter qu’il ne faudra pas négliger cet aspect : quand nous prenons chacun des photos du même sujet avec le Nikon 70-300mm f4.5-5.6 et le Nikon 80-200mm f2.8, bien souvent nous prenons celles prises au 200mm car même en agrandissant les prises de vue, les images sont de bien meilleure qualité.

La mise au point (netteté)

La mise au point consiste à régler son objectif afin que l’image soit nette. Elle peut être :

  • Automatique : l’autofocus se met en action afin que l’appareil fasse lui-même la netteté (détection de visage, point précis, suivi…)
  • Manuelle : sur les reflex, les objectifs disposent d’une bague mobile qui permet de faire la mise en point. Elle se fait alors à l’œil nu dans le viseur.

focus2

=> La mise au point est automatique sur la plupart des objectifs du marché. A noter que sur des objectifs grand angle, la mise au point automatique n’est pas indispensable (bien souvent la mettre a l’infini suffit).

La stabilisation

La stabilisation permet de compenser les petits mouvements effectués par notre corps lors de la prise de vue et d’éviter ce que l’on appelle des flous de bougé. Elle est très utile en intérieur ou lors de l’utilisation de longues focales. Si vous êtes un amateur de café comme moi, le stabilisateur deviendra votre meilleur allié! 😉

=> A noter que lors de l’utilisation d’un trépied, il faudra veiller à désactiver la stabilisation au risque de voir toutes vos photos floues… autant le savoir avant de s’arracher les cheveux en rentrant à la maison.

Les marques et références

Même si cela semble logique, autant préciser que vous ne pouvez pas monter un objectif Canon sur un boîtier Nikon ou inversement. Il existe cependant des marques qui règlent ce problème et proposent des objectifs pour ces deux constructeurs : Sigma, Tamron, Tokina, Samyang.

links2

Posted by:mytripfab

Laisser un commentaire