Lors de notre voyage en Namibie nous avons eu la chance de réaliser un rêve d’enfant. Nous avons explorer l’une des plus vastes et plus belles réserves d’Afrique Australe pour un Safari d’exception.

Au volant de notre 4X4, nous avons parcouru le parc National d’Etosha. Ancien marais salé asséché. Plus de 22 000 kilomètres carrés. Il abrite une faune d’une incroyable richesse : 114 espèces de mammifères et quelques 340 variétés d’oiseaux.

Etosha est une superbe réserve qui se découvre en totale autonomie. Au menu : lions, léopards, girafes, zèbres, éléphants, gazelles. Un spectacle d’une beauté époustouflante. Un tourisme responsable. Sans doute un des plus beaux paysages de la vie sauvage Africaine.

DSC_9328

Pour réussir son safari à Etosha, un minimum d’organisation est nécessaire surtout en pleine saison. Les logements à l’intérieur du parc sont limités, surtout si votre budget est restreint. On vous liste quelques conseils pour préparer au mieux votre séjour.

Quand réaliser un Safari à Etosha ?

D’une manière générale, voyager en Namibie est plus facile durant la saison sèche : de mai à fin septembre. C’est la période où l’on aperçoit le plus facilement les animaux près des points d’eau et des rivières, les herbes sont moins hautes et laissent davantage de visibilité, les pistes sont praticables.

DSC_8380

Accès au parc d’Etosha

Le Parc National d’Etosha a trois entrées principales :

  • Andersson (Okaukuejo), à 535 km de Windhoek,
  • Von Lindequist (Namutoni), à à 435 km de Windhoek,
  • King Nehale, au Sud-Est d’Odangwa, plus récente et moins fréquentée par les touristes.

Depuis Windhoek, prendre la B1 en direction du nord. Le parc est clairement indiqué et les routes sont goudronnées jusqu’aux deux entrées principales (Okaukuejo et Namutoni).

etosha-road-map

Un permis est nécessaire pour entrer dans le parc. Il peut être obtenu au bureau du tourisme du parc ou bien auprès de l’office de réservation des parcs nationaux de Windhoek.

Les portes d’entrée du parc sont ouvertes du lever au coucher du soleil et la vitesse y est limitée à 60km/h. 

 Les prix 
- Adulte : 80N$ / personne (5 euros).
- Moins de 16 ans : gratuit.
- Voiture : 10N$ / véhicule max de 10 places.

Combien de temps pour un Safari à Etosha ?

L’idéal est de passer 3/4 jours dans le parc :

  • une nuit à Namutoni,
  • une deuxième nuit à Halali,
  • 1 à 2 nuits à Okaukuejo.

Vous pouvez ensuite quitter le parc à la porte « Anderson Gate »  et continuer votre roadtrip en Namibie vers le Damaraland.  Vous pouvez aussi faire l’inverse : arriver par Okaukuejo et finir par Namutoni, tout dépend du sens du parcours que vous aurez choisi.

Conseils pour voir les animaux lors d’un Safari à Etosha

Nous avons parcouru le parc par nos propres moyens sans guide et nous n’avons eu aucun problème à trouver les animaux.

Les meilleurs points d’eau à visiter peuvent changer tous les jours et même toutes les heures : une combinaison de chance et de patience mais n’ayez aucune crainte, vous verrez des animaux!

DSC_8952DSC_0394

Inoubliable face à face dans cette vaste savane, un moment de pure magie…

  1. Pour observer les prédateurs, il est important parcourir le parc tôt le matin ou tard le soir.  Il fait moins chaud et les lumières sont belles.
  2. Aller à un point d’eau, trouver une bon point de vue et couper le moteur.
  3. Il va sans dire que nous ne sommes pas au zoo de Thoiry. Il faut savoir s’armer de patience et savoir attendre. Les rencontres avec les animaux se méritent mais cela ne fait qu’augmenter la qualité de ces rencontres.
  4. Ne pas hésiter à faire demi-tour, à repasser à un endroit déjà vu. Les animaux bougent, c’est l’occasion d’en voir d’autres (on n’aurait jamais vu les rhinocéros ou les lionnes si on n’avait pas fait demi tour)
  5. Echanger! Les guides et le personnel du parc et camps sont une mine d’informations. Ils sauront vous guider pour voir certains animaux en fonction de la saison. Quand on croise d’autres voiture, s’échanger des infos. La plupart des camps ont aussi un livre pour les visiteurs avec quelques conseils utiles de ceux qui ont traversé récemment notamment pour signaler quels big Five ont été aperçus à quel point d’eau

DSC_8350

On oublie pas les girafes, zèbres, gazelles… Un spectacle d’une beauté époustouflante tout au long du voyage…

DSC_8874

Quelques points d’eau

  • Okaukuejo : Okaukuejo point d’eau est juste à côté du camp d’Okaukuejo. Il est éclairé et attire rhinocéros noir presque tous les soirs ainsi que de nombreux éléphants, en particulier entre Juin et Décembre. C’est le meilleur endroit en Afrique pour observer le rhinocéros noir.
  • Okondeka : Okondeka est un super spot pour l’observation du lion et autres prédateurs qui dévorent leur proie devant vos yeux.
  • Halali et Goas : Pour voir le timide et insaisissable léopard, Halali et Goas sont probablement les meilleurs endroits. Ce spot est aussi top observer les espèces d’oiseaux, les impalas et les éléphants.
  • Sueda et Salvadora : Les points d’eau pittoresques de Sueda et Salvadora offrent de superbes vues sur le marais qui s’étend jusqu’à l’horizon nord. Ils sont également de bons endroits pour l’observation du guépard. A proximité se trouve Rietfontein, l’un des plus grands trous d’eau et aussi un endroit de choix pour observer les lions.

Où dormir à Etosha

Dans l’enceinte du parc, plusieurs campements (rest camps) peuvent accueillir les visiteurs : Okaukuejo, namutoni, Halali, Onkoshi et  Dolomite

Pensez à effectuer les réservations en avance car les places sont limitées pendant la saison sèche. 

Capture d_écran 2017-05-18 à 23.05.11
Carte des hébergements disponibles à l’intérieur du parc
 Namutoni 
Situé sur le côté est du parc national d'Etosha. Il est construit autour d'un ancien fort allemand avec vue d'ensemble du trou d'eau « King Nehale». Plusieurs types d'hébergement disponibles.
 Halali
Situé entre Namutoni et Okaukuejo, il propose une variété d'hébergements qui peut satisfaire toutes les bourses, des installations pour camper, des chambres doubles et des chalets familiaux. 
 Okaukuejo
Situé à 17 km au nord d'Andersson Gate, c'est le plus ancien et le plus vaste des campements d'Etosha, aujourd'hui doté de nombreux équipements et d'un point d'eau illuminé chaque soir qui permet d'observer les animaux de nuit, c'est là qu'on peut notamment observer le rhinocéros noir, espèce en voie de disparition.
 Onkoshi et Dolomite
Ces campements sont réservés à une clientèle haut de gamme. Des hébergements idéaux pour une lune de miel.

Vous trouverez tous les campements  directement sur le site officiel du parc.

Sécurité et comportement à adopter avec les animaux

Prédateurs et big five : N’oubliez pas qu’un grand nombre de prédateurs vivent dans la Réserve et qu’ils peuvent attaquer à tout moment…

  1. Fermez les fenêtres, mais aussi les portières!
  2. Ne sortez de votre véhicule sous aucun prétexte!
  3. Soyez observateurs car ils savent très bien se cacher.
  4. Ne prenez pas trop la confiance : vous êtes chez eux et non l’inverse.

DSC_0486

Elephants : Bien que les éléphants soient ancrés dans notre imaginaire collectif comme étant un animal gentil et mignon, il faut garder en tête que ces pachydermes pèsent quelques tonnes et qu’ils peuvent parfois se montrer agressif. Quelques conseils pour éviter les situations indélicates :

DSC_8512

  1. Gardez toujours une distance de sécurité de plusieurs mètres avec les éléphants et essayez autant que possible d’être dans une zône dégagée permettant de faire demi-tour ou partir rapidement en cas de besoin.
  2. Soyez observateurs! Un éléphant n’attaque jamais sans prévenir…

– Il va se tourner vers vous, agiter ses oreilles, bouger sa trompe pour vous sentir et émettre quelques vrombissements graves.

– Il va souvent simuler une attaque en effectuant une fausse charge de quelques mètres ou avancer de quelques pas en agitant les oreilles.

– Un troupeau en train de manger est plus calme qu’un troupeau en mouvement. Faites également attention aux troupeaux avec des petits.

  1. En cas de signe d’agressivité, bougez votre véhicule doucement sans faire trop de bruit.
  2. En cas de charge, c’est le moment  de déguerpir rapidement car un éléphant peut atteindre les 40km/h… Faire du bruit en klaxonnant.

DSC_8106

 

Au bout de ces trois jours, on se dit que la nature est reine. On peut attendre des heures au bord des points d’eau sans apercevoir l’ombre d’un Springbok… et tout d’un coup, une rencontre change notre journée! Des lionnes qui chassent à quelques mètres. Un troupeau d’éléphants qui nous barre la route. Des rhinocéros qui se livrent à un duel, ou simplement une girafe qui vient nous saluer… C’est ça l’Afrique! Simplement magique!

Posted by:mytripfab

2 replies on “ Réussir son safari | Guide pratique

Laisser un commentaire