La Jordanie est un pays haut en couleur où se sont succédé de nombreuses civilisations. La ville romaine de Jerash et la cité Nabatéenne de Petra en témoignent amplement et l’on ne peut ignorer les châteaux croisés et les citadelles Omeyades qui peuplent le désert. Mais la beauté de la Jordanie se trouve aussi dans ses sites naturels telle la mer morte ou le désert où se mêlent le jaune, l’orange et l’or. On ne peut qu’être sidéré par les circonvolutions rocheuses du Wadi Rum et les perspectives infinies de la vallée de Dana. Lors de notre road trip en Jordanie, nous avons pu admirer non seulement l’horizon qui multiplie les mirages, mais également découvrir les traditions bédouines et apprécier l’hospitalité d’un peuple paisible et attachant. Prêts à prendre la route avec nous pour ce magnifique road trip en Jordanie?

Petra

La Jordanie en pratique

Sécurité | Faut-il avoir peur de voyager en Jordanie ?

« La Jordanie c’est safe ? »  C’est la question que presque tout le monde nous a posé après notre road trip en Jordanie. Il faut avouer que ces dernières années, entre la montée de l’Islamisme en Europe et la guerre en Irak et en Syrie, le tourisme a pris un sacré coup! La proximité de ces deux pays pourrait en rebuter plus d’un, mais la Jordanie est sans doute un des pays les plus sûr du Moyen-Orient. C’est un territoire paisible où la gentillesse et l’accueil des ses habitants nous a souvent désarmé.

La célèbre hospitalité arabe est omniprésente et votre cœur va battre à chaque rencontre. Prenez un thé quand il est offert et imprégnez-vous de l’atmosphère, vous ne le regretterez pas.

Quand partir en Jordanie

Même s’il est agréable faire un road trip en Jordanie durant toute l’année, deux saisons sont propices à sa découverte : le printemps et l’automne. Ces deux saisons vous permettront de jouir d’un climat agréable et notamment d’éviter les tempêtes de sable, les crues et les trop fortes chaleurs dans le Wadi Rum.

  • Au printemps (de mars à fin mai), les amplitudes thermiques entre le jour et la nuit sont importantes et vous serez en pleine saison touristique. 
  • A l’automne (de septembre à novembre), les amplitudes thermiques et la fréquentation sont moindre. 

En ce qui nous concerne, nous avons réalisé ce road trip en Jordanie début Octobre (juste avant le pic touristique de l’automne) et le temps était idéal. Si vous êtes sur place, la météo locale est par ici, les webcams c’est par là.

Formalités pour entrer en Jordanie

Visa / Passeport

Pour les Français, les Belges, les Suisses et les Canadiens, il faut un passeport valide 6 mois après la date d’entrée dans le pays. Le visa est obligatoire et peut s’obtenir sur place à l’aéroport ou les postes de frontières terrestres.

Le prix du visa est de 40JOD mais nous vous conseillons d’opter pour le Jordan Pass.

Le Jordan Pass

Nous vous conseillons vivement de prendre avant de partir le JORDAN PASS qui incluera pour 20JOD de plus que les frais de visa Jordanien, l’entrée à Pétra et à plus de 40 sites touristiques Jordaniens. 

  • Entrée libre sur plus de 40 sites, dont les plus importants : Petra, Jerash, le Wadi Rum, la citadelle d’Amman, et bien plus encore.
  • Le visa d’entrée dans le pays est inclus dans le pass (et vous évite l’attente à l’aéroport à l’arrivée)
  • Des brochures numériques téléchargeables gratuitement
  • Pass avec QR code à imprimer (pas d’attente pour la réception du pass).
  • Vous pouvez l’acheter avant de partir directement sur leur site web

Son prix dépend du nombre de jour de visite de Petra (1, 2 ou 3 pour respectivement 70, 75 ou 80 JOD), ce qui est vraiment peu. L’achat est amorti en visitant Petra et le Wadi Rum par exemple.

Conduire en Jordanie

Jordan

Avis général

Si nous faisons abstraction de la capitale Amman, nous pouvons dire sans trop de risque qu’il est facile de conduire en Jordanie. Avec une superficie relativement restreinte et un axe principal qui relie la quasi-totalité des sites touristiques du pays, les routes sont globalement en bon état. La meilleure manière de découvrir le pays est donc de louer un véhicule et de partir à l’aventure en toute liberté!

Nous vous rappelons qu’il faut tout de même rester vigilant et respecter les règles de sécurité routière. Sans se sentir en danger, nous sommes tout de même au moyen-orient et la conduite est bien différente de nos standards européens. Par ailleurs, il va sans dire que l’alcool est strictement interdit au volant et le port de la ceinture obligatoire pour tous les passagers. Pour information, la signalisation routière est écrite en arabe mais également en anglais.

Amman

Concernant Amman, c’est une toute autre histoire… Bien que nous soyons habitués à ce type de conduite, nous avons été surpris par la densité du trafic et l’anarchie qui règne dans les rues de la capitale Jordanienne. La conduite à Amman est difficile et cela a été un stress permanent surtout le dernier jour ou nous devions rendre notre véhicule…

Donc, si vous prenez le volant à Amman, restez concentrés et redoublez de vigilance… Un conseil qui peut s’avérer très utile : essayez de vous caler complètement à droite ou à gauche de la chaussée et vous éviterez ainsi d’avoir des conducteurs qui essaieront de vous dépasser des deux côtés.

Les limitations de vitesse en Jordanie et le carburant

  • Agglomération : 50km/h
  • Hors agglomération : 80 km/h
  • Autoroute : 100km/h

Les stations d’essence sont assez fréquentes le long des 2 axes principaux à savoir la route du Roi et la route du Désert.  Assurez-vous tout de même d’avoir  le plein avant de vous engager sur la route du désert.

Louer une voiture en Jordanie

Pour ce road trip en Jordanie , comme pour tout les autres nous sommes passés par notre comparateur favori. Nous avons opté pour un Duster chez Sixt pour environ 500 Euros pour les 10 jours, assurances comprises.

Bon plan : lors de votre réservation, pensez à cocher l’option boite automatique et pas boite manuelle. Le prix des boites manuelles est exorbitant et nous avons croisé de nombreuses personnes qui avait loué une toute petite citadine pour presque le même prix que nous!

Remarque: Si vous louer une voiture, assurez-vous que toutes les assurances soient prises en charge. Cela vous évitera toutes déconvenues avec le loueur à l’arrivée. En ce qui nous concerne, nous n’avons eu aucun problème! (pas comme en Irlande…)

Utilisation du drone en Jordanie

Nous avons contacté l’ambassade et ils délivrent des autorisations mais il faut s’y prendre au moins 2 mois à l’avance. Ils privilégient les professionnels plus que les particuliers et sans les justificatifs produits à l’ambassade, le drone n’est pas autorisé. De ce fait, la douane a toute légitimité pour le confisquer... comme nous sommes spécialistes des départs à la dernière minute, cela a donc été sans drone pour nous.

Budget pour un voyage en Jordanie

Sans être excessive, la Jordanie n’est pas une destination bon marché. Vous pouvez tout de même vous en sortir en optant pour des hôtels au confort spartiate et des restaurants populaires. Comptez de 50 à 60 JOD/jour tout compris même si le coût de la vie a considérablement augmenté ces derniers temps.

Les incontournables à ne pas manquer lors d’un road trip en Jordanie

>> Pour découvrir tout ce que le pays à offrir, allez par ici. <<

Notre itinéraire de 10 jours en Jordanie

Jour 1 & 2 : Découverte de la mer morte et des ses environs
Jour 3 & 4 : Petra, la perle jordanienne
Jour 5,6 & 7 : Wadi rum, le désert de Laurence d'Arabie
Jour 8 : La réserve de Dana
Jour 8 : Amman 
Jour 9 : Jerash
Road trip de 10 jours en Jordanie

Jour 1 | La mer Morte et ses environs

Notre road trip en Jordanie débute à quelques kilomètres d’Amman. Cristaux de sel, mer d’huile, canyons, étendues désertiques… nous sommes à peine arrivés et la mer morte nous offre un spectacle grandiose au soleil couchant!

Jordan

Le musée de la mer morte (Dead sea museum)

Ce matin, nous prenons le volant très tôt pour rejoindre le musée de la mer morte. Le paysage désertique qui défile sous nos yeux est magnifique et aux premières lueurs du jour, nous avons l’occasion d’apprécier chaque aspérité du relief si particulier de la région.

Ce musée, consacré à l’histoire naturelle et culturelle de la mer Morte, regorge d’informations sur la géologie de la région, son écosystème, et la culture de son peuple. Dans le but de promouvoir la conservation et la protection de la région, il présente les caractéristiques physiques et chimiques de la mer Morte, tout en mettant en évidence la relation entre la mer Morte et les êtres humains.

Malgré son emplacement et son incontestable intérêt culturel, nous avons été surpris du peu de visiteurs croisés… Sur place nous avons fait la rencontre de Mouad, un jeune homme érudit et à l’anglais parfait. Amoureux de son pays et fervent défenseur de ses traditions, nous avons passé sans nous rendre compte la matinée à échanger avec lui. Une belle rencontre et un doux moment de partage.

Zara Cliff Wakk

Un petit chemin  à travers le complexe vous mène sur les falaises du mont Zara où l’on peut jouir d’un superbe panorama sur la vallée du Jourdain et le bassin de la mer Morte. La vue vaut à elle seule le détour.

Ma’in Hot Springs

Les sources de Ma’in sont une série de cascades et de sources thermales situées entre Madaba et la mer Morte. Sur place nous découvrons que les cascades font partie d’un complexe hôtelier haut de gamme comprenant une station thermale, des piscines naturelles, des saunas, et des restaurants… La vue sur la cascade et la montagne est imprenable mais pas aussi naturelle que nous nous l’imaginions.

Informations pratiques: Les Ma’in Hot Springs sont accessibles au public de 9h à 21h pour environ 15 dinars par personne. Si vous dormez sur place, vous aurez une chambre avec vue sur la cascade.

Les paysages le long de la mer morte

Longer la mer Morte est un moment fort. Situé entre l’Israël, la Cisjordanie et la Jordanie, ce grand lac salé se situe à plus de 400 m en dessous du niveau de la mer. Il bat à plate couture le célèbre Badwater aux USA et cela en fait le point le plus bas de la terre.

Mais le site à la beauté fragile et le niveau de l’eau baisse d’environ 1.5m par an… A ce rythme il pourrait être totalement asséché d’ici 2050! Les scientifiques tirent la sonnette d’alarme pour sauver ce lieu unique au monde. A méditer et à partager…

Jordan

Le soir venu, nous reprenons un peu de hauteur pour admirer un coucher de soleil aussi magnifique que celui de la veille…

Jordan

Se baigner dans la mer morte

Se baigner dans la mer morte est une étape incontournable. Comme des milliers de touristes du monde entier, nous nous sommes photographiés en train de lire le journal en flottant dans l’eau et en se badigeonnant de boue. Sans être hallucinante, il faut avouer que cette expérience est déroutante et que sentir la force de l’eau qui nous pousse vers la surface fait perdre ses repères…

Évitez de vous mettre sur le ventre et faite très attention aux projections d’eau. La salinité de la mer Morte est d’approximativement 27,5 % contre 3%/4% pour la mer « standard »… cela serait dommage de gâcher vos vacances en y laissant votre œil!

Plusieurs plages sont accessibles au public. Leur accès est sécurisé et surveillé et l’on ne peut y faire trempette que jusqu’au coucher du soleil. Ces plages appartiennent presque toutes aux complexes hôteliers et l’ accès est souvent payant. Entre 15 dinars et 50 dinars pour les plus luxueuses :

  • Amman tourism beach : 12 dinars
  • Amman beach tourism resort : 20 dinars
  • Oh beach : 25 dinars
  • Dead sea spa hotel : 40 dinars
  • Marriot : 50 dinars

Nous avons lu sur le Routard qu’il existait une seule plage gratuite à une quinzaine de kilomètres avant mais nous n’avons pas réussi à trouver le chemin pour la rejoindre. Si vous séjournez dans l’un des hôtels de la zone touristique, l’accès sera à priori gratuit.

Où dormir près de la mer morte

Nous avons séjourné au Dead sea spa hôtel , un complexe à la décoration soignée et idéalement situé pour découvrir la région. Il détient un accès gratuit à une plage privée. (Prix : 50€ – pti dej inclus).

Jour 2 | Wadi Mujib

Wadi Mujib

Wadi Mujib

Le Wadi Mujib est une réserve naturelle située à quelques minutes de la mer morte où se trouve le Siq Trail, une randonnée aquatique au fond d’un canyon . Avec des passages à la nage et d’autres à flanc de falaise, ce trail est réputé difficile mais c’est le seul accessible sans guide et réalisable sans réservation en groupe.

Nous décidons vers midi de nous diriger vers le visitor center du Wadi Mujib. Les températures avoisinent les 40° à cette période de l’année (Fin septembre) et ce sera l’occasion de se mettre un peu au frais. Arrivé sur place, les agents nous dissuadent de nous engager seuls mais nous n’en faisons qu’à notre tête et payons uniquement les droits d’entrée (environ 24 JOD). Nous enfilons nos gilets de sauvetage et empruntons le chemin qui mène à l’entrée des gorges. 

Le Siq trail

Depuis la passerelle se dévoile déjà un paysage remarquable! D’imposantes falaises marquent l’entrée du canyon. Nous sommes subjugués par la beauté minérale de ce canyon à l’état brut. Encaissé au pied de parois atteignant près de 300m de haut, le sol est tapissé de pierres et de rochers. Le débit de l’eau est plutôt calme et nous en profitons pour prendre quelques photos. Assez rapidement il s’intensifie et nous nous rendons compte que nous n’allons pas pouvoir garder bien longtemps nos appareils au sec… Un accident peut vite arriver et nous faisons demi-tour pour mettre notre matériel à l’abri.

wadi mujib

Le sentier comporte quelques passages techniques mais des cordes ont été placées pour faciliter la progression. Nous avons croisé des guides qui attendaient à des endroits « stratégiques » pour aider les personnes en difficulté mais prudence est mère de sûreté…  Le sentier débouche sur une cascade qui marque la fin de cette randonnée aquatique.

Traverser ce canyon est une expérience à ne pas manquer si vous êtes dans les environs. Il faut compter 2h aller/retour en y allant doucement. Nous y sommes rester bien plus longtemps, photo oblige…

A noter : le canyon du Wadi Mujib est ouvert du 1er avril au 31 octobre et de 8h à 16h. L’accès peut être fermé en hiver à cause des crues et du fort débit des wadis.`

Où dormir au Wadi Mujib

Le Wadi Mujib est accessible facilement depuis la mer morte mais si vous souhaitez loger pas très loin, le Mujib chalet est une bonne option qui vous fera éviter les grandes chaines d’hôtels et vous servira de base pour visiter les environs de la mer morte. Il n’ y avait plus de disponibilité quand nous y sommes allés.

Jour 3 & 4 | Petra, la perle jordanienne

En route vers la cité de Petra

Nouvelle étape de ce road trip en Jordanie : direction la cité de Petra. Alors que nous laissons derrière nous les paysages infinis de la mer morte, la route s’élève et devient sinueuse. Après quelques lacets, nous avons la surprise de découvrir un panorama incroyable sur la vallée et les monts environnants.

Jordan

Deux jours à la découverte de Petra

Classé patrimoine mondial de l’Unesco, Petra est l’un des sites les plus célèbre du Proche-Orient. Depuis sa redécouverte en 1812, la cité nabatéenne fascine et appelle à l’aventure. Pour la découvrir nous avons foulé son sol sablonneux, traversé son siq, caressé sa roche et l’avons contemplé dans la quiétude des premières lueurs du jour… un instant envoûtant que nous ne sommes pas prêts d’oublier!

>> TOUS LES INFORMATIONS PRATIQUES POUR LA DECOUVERTE DE PETRA SONT PRESENTES DANS CET ARTICLE <<

petra

dormir à Pétra?

Nous avons séjourné au Petra Palace Hôtel. Très bon marché, il se trouve à quelques pas de l’entrée du site et du plus luxueux Movenpick Resort. Parfait pour le prix et pour se rendre avant tout le monde sur le site!

Jour 5 à 7 |Wadi rum, le désert de Laurence d’Arabie

Sur la route du désert

Nous reprenons notre road trip en Jordanie et quittons Petra en direction du sud du pays. La route file vers le désert du Wadi Rum et des paysages infinis défilent sous nos yeux.

Le désert du Wadi Rum

Voilà un site que nous rêvions de découvrir! Le Wadi Rum. Un des plus beaux déserts du monde. Canyons, arches naturelles, falaises impressionnantes. Ses dunes multicolores jouent au caméléon et évoluent au fil de la journée. Tantôt ocre, tantôt dorées, elles se parent d’un rouge flamboyant au coucher du soleil.

>> TOUS LES INFORMATIONS PRATIQUES POUR DECOUVRIR LE WADI RUM AVEC LES BEDOUINS SONT PRESENTES DANS CET ARTICLE <<

Jour 8 | Le retour vers Amman

La réserve de Dana

La fin de notre Road trip en Jordanie approche, sur le chemin du retour, nous faisons une pause dans le village de Dana. Ses vieilles maisons en pierre ocre et ses petites ruelles ne manquent pas de charme et nous avons apprécié l’atmosphère paisible qui y régnait. On comprends mieux pourquoi le gouvernement Jordanien à lancé un projet de réhabilitation de la zone. Longtemps abandonné, Dana semble renaître de ses cendres, et c’est tant mieux!

Les limites du village franchies, nous nous sentons isolés et loin du monde. Une véritable invitation à la méditation et à la contemplation. Accroché à flanc de montagne, la région offre une vue magnifique sur l’ensemble de la vallée. Nous aurions pu rester là des heures juste à la contempler… Notre seul regret est de ne pas avoir eu assez de temps pour l’explorer en randonnée et assister à l’un de ces couchers de soleil dont seule la Jordanie a le secret…

Où dormir à la réserve de dana

Si vous avez la chance de passer la nuit dans le coin , vous pouvez séjourner dans une Guesthouse. Charme, calme et une vue vertigineuse sur la vallée. Nous avons longuement hésité puis avons décidé d’annuler notre réservation pour garder une journée pleine à Amman…

Amman | La capitale aux 19 collines

La vieille ville d’Amman

Nous partons à la rencontre de l’une des plus vieilles villes du monde, Amman. Située dans une zone vallonnée au Nord-Ouest de la Jordanie, elle ne vole pas son surnom de ville aux 19 collines. Si ses abords ont tout d’une métropole moderne, le vieux centre situé au pied des « jabal » (ou montagne) a su garder un charme typiquement oriental. Avec ses boutiques de souvenirs, son vieux souk et la mosquée du roi Hussein, c’est le cœur battant de la ville.

La Citadelle d’Amman

Au sommet du jabal al-qal’a, se dresse la citadelle d’Amman. Construite à flanc de colline, elle offre une vue panoramique sur l’ensemble de la cité et renferme de superbes édifices tels que le temple romain d’Hercule ou le dôme du palais d’Umayyad. Un coucher de soleil envoûtant où l’on apprécie le ballet des oiseaux avec comme musique de fond le chant des muezzins…

Jordan

Le théâtre romain d’Amman

Le théâtre d’Amman est l’un des sites les plus prisés de la capitale. Construit à l’initiative de l’empereur Antonin le Pieux entre l’an 138 et 161, l’édifice de près de 6000 places reste bien conservé. Si vous n’avez pas le temps, la vue depuis la citadelle est déjà magnifique et permet d’apprécier la beauté de l’ouvrage.

La mosquée du roi Abdallah

A quelques pas de la vieille ville d’Amman se dresse la plus grande mosquée de la capitale, la mosquée de King Abdullah (ou roi Abdallah), un trésor architectural dont le dôme en mosaïque ne nous a pas laissé indifférent.

Pour aller plus loin

La galerie nationale des beaux-arts de Jordanie

Si vous ne savez pas quoi faire à Amman, nous ne pouvons que vous inviter à vous rendre à la galerie nationale des beaux-arts. Créée en 1979, la « Jordan National Gallery for Fine Arts » présente des expositions temporaires et l’on peut y découvrir plus de 2 000 pièces réalisées par des artistes de 43 pays arabes et musulmans.

Le Jordan Museum

Plus récent, le Jordan Museum est un autre musée que vous pouvez visiter à Amman. Il comportent de nombreuses pièces archéologiques découvertes sur l’ensemble du territoire Jordanien.

Le Musée des arts et traditions populaires de Jordanie

Ce musée a pour vocation de conserver et présenter les traditions jordaniennes. Prêts pour une immersion dans la culture locale?

Où dormir Amman

Dormir à Amman ne sera pas un problème. De la petite auberge de jeunesse à l’hôtel Cinq étoiles, vous n’aurez que l’embarras du choix.

Où manger Amman

Hashem Restaurant Down Town : une très belle  surprise au cœur de la vielle ville. Un restaurant typique comme on les aime dans une ambiance populaire. Au menu : falafels, houmous, caviar d’aubergine, haricots accompagnés d’oignons de tomates et de menthe fraîche… Un vrai régal pour les papilles et un bien fou pour le porte-monnaie.

Adresse : King Faisal Street Amman, ʿAmman, Jordanie

Jour 9 | Jerash, la cité antique 

Dernière étape de notre Road trip en Jordanie, la cité antique de Jérash. C’est l’une des cités romaines les mieux préservées et certainement la plus belle que le monde Antique nous ait légué. Située à environ 50 km au nord d’Amman, Jerash a de quoi impressionner! Étendue sur plus d’un kilomètre, ses temples, son hippodrome, ses amphithéâtres, ses nombreuses églises et sa place centrale (l’arc d’Hadrien) sont parfaitement conservés. Un moment hors du temps qui a réveillé l’empereur qui sommeillait en nous!

Où dormir à Jérash

Heart of Jerash  Jerash Main Road en face de l’Arc d’Hadrian. Hôtel bien situé si vous voulez dormir proche des ruines mais un peu cher selon nous.

Pour aller plus loin

Si vous avez le temps, vous pouvez poursuivre la route plus au Nord vers Ajlun et Umm Quays. Vous serez à la frontière Jordanie – Syrie. Ces sites sont à environ 1h de route de Jerash.

  • Ajlun : un village de marchands connu pour son ancienne forteresse du 12ème siècle,
  • Umm Qays : Une cité gréco-romaine qui offre une vue imprenable sur la vallée du Jourdain et sur le Nord du lac de Tibériade.
Jerash

Notre road trip en Jordanie prend fin. Au delà de la beauté incontestable des paysages infinis du désert et des cités antiques de Pétra et Jerash, c’est certainement l’accueil, la simplicité et la bienveillance des Jordaniens qui nous a le plus touché. Un grand cœur, un regard franc, des moments de partage simples mais intenses…

Posted by:mytripfab

2 replies on “ROAD TRIP JORDANIE – Les incontournables en 10 jours

Laisser un commentaire